J'ai bien failli verser ma petite larme en recevant la dernière photo de classe de Basile la semaine dernière.

Mais pourquoi me direz-vous ? Pas à cause des dents qui manquent au contraire; nous garderons un beau souvenir de sa bouche à trous.

J'en ai profité pour ressorti les autres, celles des années précédentes, et notamment celle de son année de petite section, il y a 3 ans déja...

basile_photo_classe

et là...un choc en revoyant sa bouille et ses frisettes qui ont malheureusement disparues depuis. L'espace d'un instant, j'ai essayé de me souvenir de ce petit gars bavard (très bavard), curieux, volontaire et câlin...

Certains moments de ces années sont déjà dans le brouillard et d'autres ... déjà oubliés, je me dis que j'ai pris un petit coup de vieux et que le temps file décidément trop vite.

Ce petit frisé change, grandit, se rebelle, ronchonne, devient de plus en plus indépendant. Il a même émis des doutes il y a quelques jours sur l'existence du père Noël. 

A contrario,  mon Basilou reste mon tout petit et vient encore se blottir dans les bras de sa mère, je ne vais pas me plaindre non plus...

NB: Vous remarquerez que je suis adepte des chemises à carreaux pour les grands jours:)